Bénévolat

Le centre Saint-Hugues, géré et animé par la Communauté de Vie Chrétienne est tenu par une « pincée » de salariés (9) et par une « bonne mesure, tassée, débordante » de bénévoles (450). Ensemble, ils œuvrent d’un cœur large et généreux aux différentes tâches de la maison pour un bon accueil de ses hôtes.

Le bénévolat … déclinaison selon Saint-Hugues !

« Vouloir bien… à titre gracieux… gratuit… donner gratuitement… pour que d’autres puissent recevoir gratuitement. Tous les ingrédients du bénévolat sont réunis, mis au service d’une œuvre commune de la Communauté de Vie Chrétienne. » François Potin, président de l’association 2010-2013

Les bénévoles participent aux multiples tâches du centre : l’hôtellerie et la restauration, l’accueil et la communication, l’entretien du parc et des bâtiments, l’animation des retraites et l’accompagnement.

Tous ces bénévoles, à travers l’amour et l’humilité donnés dans le service, se font visages de Dieu et du Christ pour leurs frères.

Qu’ils en soient chaleureusement remerciés.

P1000538 équipe amar y servir août 2013

Bénévolat aux multiples formes

Au fil des ans, le bénévolat s’est développé manifestant les différentes compétences ou disponibilités des personnes et correspondant aux besoins toujours en évolution de la maison.

  • Bénévoles réguliers de proximité
    Pour quelques heures ou une journée entière, ils viennent en voisins fleurir la maison, préparer les tracts, répondre au téléphone, entretenir le jardin…
    Pour un week-end ou plusieurs jours, ils viennent de la région Rhône-Alpes et au-delà assurant une permanence à l’accueil, un complément au service, une présence de soutien…
  • Bénévoles ponctuels de moyenne et longue durée
    Pour une semaine, un mois ou plus, ils arrivent d’horizons plus éloignés pour un service bien défini. Habitants sur place, ils expérimentent, avec les résidents à l’année, un zeste de vie communautaire, fraternelle…
  • Bénévoles chargés de mission
    Certains ont accepté une responsabilité au long cours dans un des nombreux pôles d’activités (entretien du parc, informatique, programme, permanence d’écoute) ou dans les différents secteurs d’animation (montagne, corps et art, croissance humaine, retraites). D’autres sont engagés dans la structure associative…

Nouvelles formes en expérimentation…

Une semaine par mois, un couple, un personne, vient étoffer l’équipe de ses talents pour des besoins plus récurrents.
Logement à l’année pour une expérience de vie communautaire avec participation à la vie de la maison.
Autre modalité à inventer… grâce à vos propositions !

Quelques types de bénévolats bien enracinés

  • Semaine Mousquetaires. Traditionnellement, deux fois dans l’année, une équipe d’hommes et de femmes -sachant tout faire- viennent des quatre coins de la France pour des chantiers de jardinage et de bricolage.
  • Semaine Amar y Servir. Pendant les vacances d’hiver et d’été, 7 jours de service bénévole dans une démarche spirituelle. En groupe de 6-8 personnes avec accompagnement par une personne écoutante.

Témoignage
Une aventure originale lire la suite...

Ils arrivent des 4 coins de France avec des motivations différentes en sachant seulement qu’ils sont venus pour servir. La semaine Amar y Servir est une semaine particulière.- Au service des retraitants mais surtout dans l’amour de Dieu et des autres.- Dans l’activité, mais non pas dans l’activisme.- Dans la prière mais pas forcément dans des temps d’oraison formels.- Dans le silence et la parole, dans l’entraide et la détente, sans oublier la relecture et parfois l’accompagnement.Les pistes spirituelles données par « l’écoutant » pour vivre la journée forment une colonne vertébrale autour de laquelle s’accroche tout le reste. Se placer sous le regard de Dieu donne du sens aux gestes les plus humbles, permet de prendre conscience qu’il y a de la joie dans le don de soi à travers les plus petits riens. Au final, l’équipe s’est transformée en communauté, c’est-à-dire des personnes rassemblées par la Parole et sous la Parole. Le ménage est devenu une fête et la semaine est vécue comme une retraite, permettant d’approfondir sa relation à Dieu, aux autres et au quotidien. Le miracle est que cela ne dure pas qu’une semaine ! Rentrés chez soi, les liens entre les personnes restent forts. Les multiples tâches quotidiennes peuvent devenir une manière de manifester aux autres, son amour.
Sr Claire-Cécile Zimmermann, Xavière.

amar_y_servir