Qui sommes-nous ?

Une maison en montagne où il fait bon reprendre forces et sens en Dieu.

Projet apostolique de Saint-Hugues   Cliquer ici

Une maison pour le repos

Le centre Saint-Hugues, fidèle à sa vocation d’origine, a su conserver une ambiance familiale propice au repos et au ressourcement.

Un grand parc aux coteaux arborés, avec terrasses ombragées, jardins et large panorama sur le massif de Belledonne. Trois bâtiments, à taille humaine, dont deux portent depuis toujours le nom de « maison ». Une fontaine ajoute sa note musicale à cet espace de paix qui permet l’émerveillement et la contemplation.

maison

Une maison ouverte à tous

Notre vocation est que chacun ou chacune, chercheur de sens, dans la complexité de sa vie, puisse, dans ce lieu de retrait et de paix, retrouver les chemins de sa vie intérieure.

Témoignage
On s’y sent vite chez soi … lire la suite...
« Ce que j’aime ici au Centre Saint Hugues, c’est d’abord cette maison adossée au rocher du Saint-Eynard avec la vue panoramique sur les sommets que l’on a depuis la terrasse ombragée. Ce qui me marque aussi, c’est l’atmosphère de famille créée par les différents visages que l’on retrouve :
– les habitués qui se succèdent à l’accueil, à la prière du matin ou durant l’eucharistie
– l’espace de pause-café, lieu de rendez-vous où les uns et les autres, retraitants en silence ou salariés et bénévoles se croisent.
J’aime l’architecture de la maison qui ne fait pas ‘grand’ centre mais aussi et surtout cette prise en charge par les uns et les autres, la présence des bénévoles, la possibilité de donner un coup de main au hasard d’une rencontre. Tout cela donne une spécificité à Saint Hugues.
On s’y sent vite chez soi parce que chacun participe pour sa petite part à la circulation de la vie dans la maison. Or, je pense qu’aujourd’hui il y a une forte recherche de lieux de ce genre, où l’hospitalité est ‘incarnée’, faite de visages, de services. Voir des bâtons de montagne au coin d’une porte, des bottes dans l’entrée, c’est être dans une maison toute simple et non dans une institution avec ses codes, lois et principes.
Pour l’accompagnement, tout cela est une aide : l’atmosphère de liberté et de légèreté qui habite la maison où le sérieux voisine avec la détente et la marche, permet d’expérimenter que la recherche de Dieu et de sa volonté passe aussi par le corps et le cœur ».
Odile RIBADEAU-DUMAS,
Religieuse du Sacré-Cœur et accompagnatrice de retraites
 

Une maison habitée

Lieu de vie où quelques laïcs et un père jésuite vivent toute l’année dans un esprit de communauté et de fraternité.

Lieu d’accueil, aménagé simplement, où salariés et bénévoles oeuvrent ensemble aux différentes tâches matérielles mais surtout humaines, pour le bien-être de ceux qui veulent y passer quelques jours.

Lieu de ressourcement avec des haltes, sessions, retraites et lieu de formation avec accompagnement, aide au discernement par l’écoute et les Exercices Spirituels.

Et aussi lieu d’Eglise où l’on célèbre le don de Dieu.

Une maison où chaque personne est accueillie là où elle en est, dans la situation qui est la sienne.

Une maison inspirée
par la pédagogie d’Ignace de Loyola

C’est la Compagnie de Jésus qui a créé le centre en 1963 et l’a animé pendant 30 ans puis donné en 1994 à la Communauté de Vie Chrétienne – CVX.

Depuis 20 ans, la CVX formant « une communauté d’Eglise pour aimer et servir ensemble » a confié la gestion et l’animation de la maison à nombre de ses membres pour rejoindre les attentes des hommes et des femmes de ce temps.

Retrouvez Saint-Hugues comme si vous y étiez dans la vidéo une journée à Biviers.

Laisser un commentaire